Pérou - J8 - Cabanaconde - Mathieu Perroud

Pérou - J8 - Cabanaconde

Et si je vous disais que le Grand Canyon américain n'est pas le plus grand ?

Eh oui le Pérou abrite des canyons presque 2 fois plus profond que leur acolyte nord-américain! Cela fait parti de ces merveilles méconnues que l'on peut croiser au Pérou !

Le canyon de Cotahuasi serait le plus profond au monde (3 535m) et son voisin le canyon de Colca serait son petit frère (3 400m). Nous avons passé plusieurs jours dans cet environnement vertigineux et cela laisse des souvenirs grandioses !

Aréquipa -> Cabanaconde

Ou comment passer de 2335m (Arequipa) à 3290m (Cabanaconde), en passant par un col à 4910m...oui plus haut que le Mont Blanc !

L'objectif en empruntant cette route est donc de rejoindre le petit village de Cabanaconde, au bord de la rive gauche du canyon de Colca. A cet endroit le fond du canyon se trouve plus de 1000m en contrebas !

Cela laisse présager des randonnées au dénivelé intéressant ! Mais cela ne sera pas pour le lendemain: les premiers effets de l'altitude et le manque d'appétit se font ressentir. Nous préférons reporter la descente et surtout la montée aux jours suivants.

Centre ville

Donc pour cette première journée nous nous égarons jusqu'à la place du village, où je me vautre sur un banc...en attendant d'aller mieux...ce qui bien sûr n'arriva pas. Jambes en coton, nausées, estomac en vrac...bref un manque total d'énergie !

Jusqu'à ce que pamestla.com me traîne jusqu'à un petit restaurant et me commande un "arroz con Pollo". Et soudain, après avoir englouti 3 bouchées grâce à une volonté de marathonien au sommet de l'Himalaya sans oxygène, tous les symptômes disparaissent comme par enchantement ! Du coup on se décide à descendre dans les gorges le lendemain, et on commence par se dégourdir les jambes en arpentant les alentours de Cabanaconde !

Nous voilà parti sur le début du chemin que nous emprunterons le lendemain pour descendre à l'oasis de Sangalle. Et nous ne sommes pas seul: des chiens nous ouvrent la route ! Ils ont l'air d'apprécier la compagnie, car ils nous suivent mais sans nous coller, ils jouent devant, nous attendent, nous rattrapent. Ils sont infatigables!

Très rapidement nous sentons que le chemin se rapproche du haut des gorges et nous pouvons déjà admirer le fleuve Colca qui s'écoule tout en bas.

Le spectacle sur l'autre rive du canyon est tout aussi captivant. Les pentes qui nous font face sont parsemées de chemins et une cascade au loin parait immense!

Sur la photo ci dessus on distingue facilement un chemin, surement une piste, qui descend doucement de gauche à droite. On aperçoit aussi l'oasis de Sangalle tout à droite, avec sa végétation dense et ses toits rouge. L'itinéraire de demain prévoit de continuer à descendre sur notre gauche, puis une fois en bas de traverser le fleuve pour pouvoir remonter sur l'autre rive, bien à gauche de la piste. On doit donc finir par arriver sur cette piste, et redescendre pour rejoindre l'oasis ! Nous n'avons pas d'idée précise du kilométrage, mais nous partirons tôt !

Et cela ne sera pas de trop, car le chemin sera long ! 

Le chemin continue à descendre doucement...les chiens sont toujours là, ainsi que les nuages qui offrent des jeux de lumière intéressants !

Nous ferons demi-tour au niveau de cette cabane qui fait office de belvédère ! Une petite pause avant de remonter au village, gardons en un peu pour demain !

Sur le retour mon regard s'attarde sur les montagnes et les cultures qui se trouvent au sommet de ce canyon. Tout cela offre des paysage renversants !

Le soir nous nous régalons d'un repas spécial "veille de grosse randonnée" et nous nous attardons dans le canapé de la guest house qui est bien animée.

Powered by SmugMug Log In