Pérou - Prélude - Mathieu Perroud

Pérou - Prélude

Voyager un mois en mode sac à dos, dans un pays grand comme le Pérou cela donne lieu à quelques statistiques intéressantes:

- 4500 km parcourus

- pour un total de 90h de bus (11 trajets)

Heureusement la plupart des trajets se font de nuit, dans des bus (relativement) confortables. Bien plus confortables que l'avion en tout cas!


La première nuit en arrivant à Lima était la seule réservée. Il nous est difficile de concevoir un tel voyage sans la liberté de prolonger ou écourter une étape en fonction de nos envies.

L'itinéraire prévu décrit une boucle au Sud (Lima-Paracas-Ica-Nasca-Arequipa-Cabanaconde-Puno-Cusco-Lima) avant de faire un crochet au Nord par la cordillère blanche et les spots de surf (Lima-Huaraz-Trujillo-Huanchaco-Lima).

Lorsqu'on évoque le Pérou, on pense tout de suite aux Incas, aux ruines, et au Machu Picchu. Forcément, l'une des ruines les plus célèbres au monde ça marque les esprits. Mais en préparant ce voyage je me suis vite rendu compte que le Pérou ne se limite pas à ça. La nature, et l'homme, nous réservent ce qui se fait de mieux: les canyons les plus profonds au monde, la dune la plus haute de la planète, une des routes les plus élevées (4800m), la route la plus longue (panaméricaine, entre 20 000 et 50 000 km selon les sources), la plus grande chaîne de montagnes glaciaires tropicale, le plus haut lac navigable, ... Bref on ne risque pas de s'ennuyer!

Tout commence le 21 Mars, par un vol pour Lima, via Miami!

Durée du voyage 19h, escale comprise.

Décollage de Paris à 9h, atterrissage à Lima 13h plus tard, à 22h! Merci le décalage horaire!

Des vols et une escale sans encombre.

J'adore l'avion.

Les sensations ressenties lors du décollage me font vibrer (au sens propre et figuré) à chaque fois. On est encore immobile mais le pilote pousse les gaz à fond pour atteindre le plus rapidement possible la vitesse critique d'élévation.

A l’atterrissage je savoure systématiquement ces quelques secondes juste avant que les roues touchent le sol: j'ai l'impression de flotter!

En fait ce sont à ces deux instants que j'ai le plus l'impression de voler. Le reste du temps, sauf zone de turbulences, tout est trop calme!

Une fois en l'air, l'avion met du temps à atteindre son altitude de croisière. C'est l'occasion de voir défiler les différentes couchent de nuages! On a alors l'impression de changer de dimension: en passant au dessus des nuages on atteint cet endroit magique où il fait toujours beau!

Je n'ai pas encore assez d'heure de vol à mon actif, je n'ai pas encore survolé d'orage, mais cela doit être quelque chose!

En journée je jette régulièrement un œil par le hublot (lorsque j'ai la chance d'être à côté...) pour voir si le paysage vaut le coup de sortir l'appareil photo!

D'autres en profitent pour faire une sieste!

Après quelques heures de vol, on arrive au dessus de Miami! L'endroit a l'air magnifique, le continent semble timidement prendre le dessus sur l'océan!

Mais il ne faut pas longtemps pour atteindre le cœur de la ville.

Malheureusement il n'y aura pas de photos du 2ème vol: nous étions dans la rangée du milieu et l'avion était plein...

Heureusement je vais (largement) me rattraper au cours des prochaines semaines. La suite, dans le centre historique de Lima dans le prochain article!

Powered by SmugMug Log In