Ecosse - J2 - Loch Lomond - Mathieu Perroud

Loch Lomond

Lundi 22 mai 14h - Queen Street Station

Nous avions choisi de récupérer le van en plein centre de Glasgow : le rendez-vous était à l'extérieur d'une station de métro et assez proche de notre airbnb. Nous arrivons donc 15 min en avance déjà euphoriques à l'idée d'enfin découvrir l'outil principal de notre road trip de 14 jours. Si le modèle (VW Transporter) et l'équipement nous étaient connus, nous avions hâte de découvrir la couleur. C'est tout bête mais ce véhicule va être notre maison pendant 2 semaines et cela fait des mois qu'on se projette dans l'aventure, qui promet le plein de liberté et de découvertes !

Quelques minutes après 14h, la silhouette d'un van vert foncé tourne au coin de la rue. Il se dirige vers nous, au fond de cette impasse où nous sommes seuls...plus aucun doute notre van est enfin arrivé ! L'excitation est à son comble ! Le gars de rockinvans.co.uk nous explique son fonctionnement : le gaz, le lit, le siège pivotant, le toit relevable, ça n'en fini pas ! Et puis il me tend la clé et s'en va...bon, il n'y a plus qu'à mettre le contact et rouler...à gauche ! Nous arrivons donc à notre appartement sans encombre !

Heureusement la circulation dans les rues de Glasgow est pile comme il faut : ni trop dense et chaotique, ni trop déserte, de sorte qu'il y ait presque toujours des véhicules autour de moi me donnant des indices sur le sens des voies de circulation :) Et finalement la conduite inversée ne pose pas tant de problème que ça. Trouver sa place se fait facilement pour peu qu'on n'aille pas plus vite que la musique. Il faut laisser le temps au cerveau d'inverser l'image ! La seule vraie difficulté est de tenir sa gauche, avec le volant à droite et un véhicule plus volumineux qu'à l'ordinaire !

Lundi 22 mai 15h - 30£ pour stationnement interdit

Nous arrivons sans encombre à l'appartement pour dire au revoir à nos hôtes et charger le van avec nos gros sacs à dos ! Malheureusement nous avons la mauvaise idée de stationner sur la voie au pied de l'immeuble. La rue est large et peu fréquentée, quelques voitures sont arrêtées comme nous...pour la poignée de minutes nécessaire pour monter et redescendre nous partons confiant...mais nous apprendrons qu'il ne faut surtout pas jouer à ce jeu : les agents sont redoutables ! Nous voilà donc gratifié d'une amende de 30£ (env. 34€) alors que nos bagages ne sont pas encore dans le van... Nous prenons rapidement le parti d'en faire une simple anecdote. 34€ ce n'est pas la mer à boire et au moins nous sommes fixés : en Norvège nous avions passé 3/4 du voyage à nous demander si un radar nous avait flashé (lumière verte ? rouge ? flash ?) et surtout à combien pouvait s'élever l'amende...

Lundi 22 mai 17h - Campement installé

Nous prenons donc la route direction le loch Lomond. Nous commençons doucement en terme de kilomètres histoire de se roder et surtout pour ne pas arriver trop tard : nous avons hâte de trouver notre premier spot pour la nuit mais aussi de prendre nos marques dans le van: ranger nos affaires, faire à manger, passer en mode nuit, etc

Le loch Lomond s'étire du sud au nord sur 35 km. Il est longé par une route très fréquentée à l'ouest, et une route sans issue à l'est. Nous partons donc à l'est. Nous n'avions que 80 km à faire mais la dernière partie sera une formation au "single track" : large comme une voiture, et des endroits pour croiser tous les 100m !

Une fois arrivés au bout le spot semble parfait ! Nous nous garons juste avant un parking qui semble payant et nous allons faire un tour à pied au bord du lac. Nous décidons de rester où nous sommes et d'attaquer notre installation !

2
24

Tout est prêt ! Nous sommes à notre aise, même si un léger doute persiste quand à la gratuité de notre spot, tout proche d'un parking. Tant pis nous verrons bien, il est l'heure d'attaquer le dîner !

Pendant la préparation du dîner une rafale de vent annonciatrice souffla, et quelques minutes plus tard un bonne petite averse rinça le van ! Il est déjà rentabilisé : en tente nous aurions moins bien supporté le climat lunatique écossais !

Le phénomène n'est pas aussi marqué qu'en Norvège, latitude inférieure oblige, mais j'adore retrouver cet effet de journées à rallonge : le soleil met une éternité à se coucher, et même après avoir disparu, la luminosité permet de retarder l'usage des lampes au moment de se coucher et/ou de lire, vers 22h30 :)

Le lendemain matin, après une nuit de sommeil correcte (il faut trouver sa place dans le lit qui présente quelques points durs), la météo est de bonne humeur ! J'en profite pour refaire un tour du spot avant de lever le camp !

Nous reprenons la route mais comme à notre habitude c'est pour mieux s'arrêter dès que la vue est intéressante !

Powered by SmugMug Log In