Pérou - J19-20 - Lima Miraflores - Mathieu Perroud

Pérou - J19-20 - Miraflores

Après Cuzco, après la vallée sacrée, après le Machu Picchu, il est temps de retourner à la capitale. Au programme 21h de bus (1105 km). Mais cela passe toujours relativement bien, entre les paysages, les siestes, le Uno, les films et la nuit. Il faut aussi dire que les fauteuils des bus n'ont rien à voir avec ceux des avions: ils s'inclinent à 120° et sont plus larges. Tout ce qu'il faut, même à un grand comme moi, pour trouver une position de sommeil presque agréable !

Il y a 19 jours, notre arrivée à Lima était l'occasion de découvrir le centre historique. Pour cette 2ème étape nous visons le quartier moderne de Miraflores !

Depuis le début du voyage on peut dire que le dépaysement est total. Entre les péruviens, les paysages désertiques, les dunes, l'océan, la jungle, la montagne, les villes pittoresques, ..., nous sommes servi ! Et ce n'est pas fini: Miraflores est le quartier moderne, résidentiel, touristique, commercial, jeune, par excellence. Pour tout vous dire on a carrément plus l'impression d'être au Pérou. Cela ressemble plus à l'Amérique. Les habitants sont plus aisés, plus jeune, plus sportif, plus fashion. Ils aiment bien se montrer sur le front de mer, en haut des falaises abruptes.

On l'apprendra plus tard Lima est connu comme étant une ville où il ne pleut jamais. Mais ça ne veut pas dire qu'il y a tout le temps du soleil. Le brouillard était bien présent lors de notre séjour. Cela donne une atmosphère intéressante !

Promenade en ville

Huaca Pucllana

Finalement même dans ce quartier moderne, que certains qualifieront de superficiel, nous prendrons notre dose de culture. La visite guidée du centre cérémoniel de Huaca Pucllana, malgré la chaleur accablante, vaut le détour. Ce site archéologique abrite une pyramide en adobes, datant de l'an 500. Les adobes, ou briques, sont constituées de sable, d'argile et d'eau. Elles sont placées verticalement, ce qui donne à cette construction la faculté de mieux résister aux tremblements de terre ! Pour l'anecdote, ces constructions ont tenu le coup tous ces siècles grâce à la sécheresse continue à Lima: il ne pleut jamais et heureusement sinon les adobes se seraient dissoutes.

Parque Kennedy

En s'éloignant du front de mer, on apprécie le parc Kennedy, surpeuplé de...chats ! Ils dorment, se font offrir à manger, et grimpes aux arbres, à plusieurs !

Parque Kennedy et alentours

Alentours du Larcomar

Ocean by night

Cette halte à Lima fut agréable et instructive, et a permis de se reposer avant de monter un peu plus au Nord, dans la Cordillère Blanche. Direction Huaraz, le paradis des randonneurs !

Powered by SmugMug Log In