Norvège - J1 - Risor - Mathieu Perroud

Norvège - J1 - Risor

En Juin 2016 nous décidons de changer d'horizon et de partir à la découverte de la Norvège. Nous partirons comme pour la Malaisie et le Pérou avec nos gros sacs à dos, mais cette fois il y aura une tente à l'intérieur ! En tant que pays le plus cher d'Europe, voir du monde, 17 jours en hôtel ou même en dortoir seront facilement hors budget, donc nous choisissons le camping. De plus c'est un pays où la nature est accessible et où il fait bon en profiter !

Par contre nous changeons notre façon de nous déplacer. Depuis nos précédents voyages nous sommes allés en Corse en mode "road trip" et cela nous a donné le goût de la liberté ! La liberté d'aller où bon nous semble, sans être borné par de quelconques horaires. Et on revient difficilement en arrière, donc nous raccourcissons un peu notre durée d'immersion pour pouvoir nous payer une voiture de location !

En Corse nous étions aussi en camping, et cela nous a appris qu'une tente de bivouac c'était bien pour une nuit, mais que pour une semaine ou plus on se sent vite à l'étroit. Du coup le premier achat en vue de ce voyage scandinave aura été une tente plus spacieuse (à 50€ la 2 places XL en grande surface de sport on ne pouvait pas se priver) !

Dès les premiers moments de préparation de l'itinéraire nous avons pris conscience de l'immensité de ce pays. Du Nord au Sud, de la mer du Nord à la mer de Barents, plus de 2500km de côtes. Si nous voulons rester dans notre principe de découverte d'un pays dans sa globalité, il va falloir diviser le pays en deux: le Nord et le Sud. Et vue la saison à laquelle nous partons, nous choisissons de découvrir les fjord du Sud. Les aurores boréales seront pour la prochaine fois !

La suite des préparatifs nous conforte dans l'idée qu'il fallait se restreindre en terme de superficie, car rien que dans le Sud, entre les côtes, les fjords, les parcs nationaux, les montagnes, les glaciers, ..., il y a de quoi faire ! Les 17 jours prévus ne seront pas de trop et l'on devrait être bien occupé ! Et l'ont aura beau être en voiture, nos jambes seront largement sollicitées tellement le nombre de randonnées obligatoires est important !

Nous voilà le 2 juin dans l'avion direction l'aéroport de Sandefjord. De là nous monterons directement dans la voiture direction Risør, 125km au Sud-Ouest.

Premier contact avec cette côte Norvégienne. A cet endroit elle n'est pas encore montagneuse, mais elle est déjà bien torturée !

Le deuxième contact remarquable sera avec le climat: 27° en sortant de l'avion ! Qui a dit qu'en Norvège il faisait froid ?! Il s'agit effectivement d'un pays tempéré, même s'il est tout a fait possible de trouver de la neige et des températures proches de zéro en prenant un petit peu d'altitude.

Premier arrêt dans la petite ville de Risør. Le dépaysement est déjà total: imaginez une petite ville faîtes de maisons ou de petits immeubles en bois, où tout est bien entretenu, propre, carré, calme. Sur le coup je me suis dit qu'il devait s'agir d'une exception...mais non, le reste du séjour restera sur la même impressions. Nous faisons un petit tour rapide autour du petit port

Après un petit tour du port, nous trouvons un chemin pour prendre un peu de hauteur et avoir une vue d'ensemble de ce superbe village !

En faisant le tour de cette colline nous tombons sur notre premier point d'eau ! Il vaut mieux s'habituer tout de suite: entre les fjords, les lacs, les rivières et la neige, la Norvège n'est pas un pays sec !

Nous reprenons ensuite la route pour atteindre un camping repéré avant notre départ. Nous prévoyons pendant notre périple de profiter au maximum de la nature et de faire quelques campings sauvages, ou bivouac, mais il sera quand même confortable de temps à autre de bénéficier du confort, relatif, d'une structure civilisée !

Et l'on commence l'aventure dès la première nuit: le camping prévu était très décevant. Il s'agissait surtout d'un parking à camping car, et le seule emplacement pour tentes que nous trouvons est au dessus d'une cabane qui fait le bruit d'un générateur...pour le côté nature on repassera...

Nous reprenons la route à la recherche d'un coin où poser la tente. Nous pensions trouver rapidement, mais nous n'osons jamais tenter l'intrusion: nous avons sans cesse l'impression de violer une propriété privée. Nous nous rabattrons donc sur une aire de repos pour cycliste ! Un spot 5 étoiles, avec table et banc ! Nous sommes tout près d'un lac, l'endroit est presque parfait: juste la route qui fait un peu de bruit !

Détails important: nous nous décidons vers 22h30 à envahir ce spot, pressé par la nuit qui arrive, tout doucement. Mais en réalité la nuit à cette période de l'année n'est qu'un vague concept. Même à 23h il fait toujours assez jour pour pouvoir se passer de lumière artificielle. La plupart du temps nous pouvions nous coucher et lire dans la tente, porte fermée, sans lampe frontale. C'est un incroyable confort que de ne pas être pressée par la nuit. Même lorsque le soleil est couché, il reste suffisamment proche de l'horizon pour apporter un peu de lumière !

Cette première nuit c'est bien passée, mais le sommeil fut un peu intermittent. La route très peu fréquentée dans la nuit était malheureusement trop proche pour ne pas troubler notre quiétude. A 6h30 nous sommes déjà debout à préparer notre premier petit déjeuner norvégien !

Nous ne nous attarderons pas trop afin de rendre aux cyclistes leur aire de repos. La route nous attend de pied ferme: notre objectif du jour n'est rien de moins que le point le plus septentrional d'Europe: Lindesnes !

Powered by SmugMug Log In