Malaisie - J17 - Bako Tajor Beach - Mathieu Perroud

Malaisie - J17 - Bako Tajor Beach

Nous avions prévu de rester une seule nuit dans le parc, donc une fois arrivés et restaurés, nous partons illico en randonnée dans la jungle. L'objectif est multiple: découvrir la jungle, voir des singes, et atteindre une plage plus au nord: Teluk Tajur (baie de Tajor).

Tout au long du parcours nous alternerons entre marécages, mangrove, ruisseau, cascade, boue, ... La randonnée est relativement longue (8km en tout) mais surtout il fait extrêmement chaud, et humide!

Les différents chemins de randonnée sont parfaitement bien tracés. En plus des panneaux à différentes intersections, on passe devant plusieurs pancartes indiquant les km parcourus/restants. Les sentiers sont bien entretenu (pas besoin de coupe-coupe), même si, jungle tropicale oblige, la boue et les racines font qu'il faut faire attention aux nombreux pièges glissants!

Lors de nos premiers pas nous croisons déjà des singes: nos premiers nasiques!

La marche est très difficile au début: cela monte beaucoup pour s'extirper du bord de mer. Ensuite, toujours dans la jungle, la pente se fait plus confortable.

Première surprise: après nos premiers efforts dans l'ombre chaude et humide de la jungle, nous débouchons dans un tout autre environnement: une sorte de mangrove asséchée, traversée par un ponton qui laisse imaginer l'état du sol en saison plus humide! Le changement est brutal: le soleil était au zénith il y a pas si longtemps et nous ne sommes plus du tout abrité. J'adore cette découverte et cette alternance de paysages!

Le ponton fini par disparaître, et nous marchons alors directement sur ce sol marécageux asséché. Enfin pas si asséché que ça: nous devons parfois faire de petits détours pour éviter de nous enfoncer et d'alourdir nos chaussures de plusieurs kg de boue sableuse!

Lors de cette portion à découvert nous découvrons ce qui semble être notre destination!

Retour dans la jungle! L'ombre fait un bien fou! Nous ne devons plus être très loin d'une cascade indiquée sur la carte.

Nous ne manquons pas d'eau pour nous hydrater mais un rafraîchissement plus global ne fait pas de mal!

La petite cascade annoncée, ou plutôt le petit torrent!

Nous ne sommes plus très loin de la plage, nous commençons déjà à ressentir la fatigue, et slalomer entre les racines commence à être...pénible...

Bien sûr marcher longtemps lorsqu'il fait si chaud est pénible...mais ce petit effort est largement récompensé! Arpenter la jungle dense et sauvage, même sur des sentiers propres et sécuritaires, laisse imaginer la vie nous entourant: même en plein jour le "vacarme" de la faune (singes, oiseaux, varans, ...) est enivrant! Etant pratiquement les seuls sur ces sentiers, nous avons même l'occasion de nous faire surprendre par un varan qui s'attardait sur le chemin! Il est d'ailleurs encore plus surpris que nous et file à toute allure se réfugier dans sa jungle!

Au niveau de la rivière nous nous accordons une courte pause, le temps de sortir les légos!

J'en profite pour vous montrer en gros plan une superbe plante carnivore qu'on avait déjà eu l'occasion de croiser sur la péninsule!

Sans transition nous débouchons enfin sur la plage! Au détour d'un virage, la lumière jailli entre les arbres: la forêt s'arrête nette!

Nous sommes époustouflés par ce spectacle désertique offert par la marée basse!

Nous sommes aussi assommés par la chaleur...pas d'ombre, pas d'air...le besoin de se couvrir est immédiat. Malgré la chaleur hostile, nous faisons le tour de cette baie immense (pas autant que la voisine mais nous nous contenterons de celle là, il faut bien rentrer avant la nuit).

Ma soif de photographies aide à me distraire des effets du soleil: je cherche les meilleurs points de vue et pamestla.com me suis, mais heureusement est là pour me rappeler que nous devons rentrer.

Powered by SmugMug Log In